top of page
Rechercher

L'automne, vous et la réflexologie

Pour que l’organisme puisse fonctionner au mieux, il est recommandé de le nettoyer à chaque changement de saison. En effet, les toxines accumulées nuisent au bon fonctionnement de notre corps, entraînant de la fatigue et divers troubles.

A l’automne, les cures de raisins ou de pommes, les tisanes drainantes, les balades au grand air pour profiter des derniers rayons de soleil et de la nature flamboyante aident à détoxifier le foie, les reins, ou la peau. Cependant à chaque changement de saison notre organisme ressent des changements manifestes. Le préparer et l’accompagner pour intégrer ces modifications fait partie de la prévention pour conserver notre santé et notre moral !

L’automne est la période où les jours raccourcissent et où la lumière diminue en intensité, beaucoup de personnes ressentent alors ce qu’on appelle une dépression saisonnière ou se sentent plus fatigués. Bien vivre l’automne est un moyen de se préparer à passer un meilleur hiver.

Avec la réflexologie plantaire qui stimule les organes filtres aux fonctions émonctoires, vous pouvez aider votre organisme à se nettoyer, à renforcer son immunité et à affronter les premiers frimas sereinement. Une ou plusieurs séances peuvent aussi maximiser les effets des cures d'automne que vous effectuez déjà. Dès lors que nous remettons l'énergie en circulation correcte, vous abordez l’automne avec plus de vigueur et affrontez mieux toute forme de tristesse ou de mélancolie.

Après le stress de la rentrée et avant les premiers grands froids, le mois d’octobre est le moment le plus propice. Alors cet Automne, pensez à la réflexologie ! Je t'invite à me contacter pour prendre rendez-vous au 06.19.02.53.37


Béatrice B-harmonie

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Après une séance de réflexologie plantaire

Après la séance : la crise d'élimination Si vos pieds sont déjà passés entre mes mains, vous en avez entendu parlé et peut-être même l'avez-vous expérimenté : la crise d'élimination. Alors qu'à l'issu

Comments


bottom of page