top of page
Rechercher

Comment retrouver le sommeil grâce à la réflexologie ?

Vous dormez peu ? vous dormez mal ? Le sommeil tarde à venir, ou bien vous vous réveillez en pleine nuit et tardez à vous rendormir ?


L’importance du sommeil


Un quart des français déclare manquer de sommeil, et 1/3 souffre de troubles qui portent atteintes à la qualité de leur sommeil.

Si les adultes sont concernés, la problématique n’épargne pas enfants et adolescents.


Et pourtant… quand on sait à quel point nos nuits influencent nos journées ! Notre santé, nos humeurs dépendent étroitement de ce précieux allié qui est le sommeil, mais qui nous joue parfois des tours.


Un bon sommeil, celui que l’on dit réparateur, de qualité, agit directement sur :


  • notre force physique,

  • la régénération de notre organisme (les tissus, muscles, os, la peau, l’élimination des toxines)

  • la gestion du stress, de l’anxiété, de nos émotions

  • la mémorisation, la digestion, l’immunité

  • l’équilibre du système endocrinien…

Le nombre d’heures n’est pas l’élément clé, il varie entre 6h et 9h en moyenne. Les cycles quant à eux influent directement sur notre bien-être.

Les cycles de sommeil :


Nos nuits sont composées de 4 à 6 cycles d’environ 90 minutes chacun. Chaque cycle est composé de plusieurs phases :


1/ la phase d’endormissement

Cette phase dure approximativement 5 minutes. Il s’agit de la porte d’entrée vers nos nuits, son importance est donc capitale.


2/ la phase de sommeil lent léger

Près de 50 % de notre sommeil est impacté par cette phase. Il s’agit du moment de relâchement, le réveil est encore facile si des éléments extérieurs surviennent durant cette phase.


3/ La phase de sommeil lent profond

Elle représente 20 à 25 % du temps de sommeil. La récupération globale est accentuée durant cette période où le corps et l’esprit sont moins sensibles aux sollicitations extérieures.


4/ La phase de sommeil paradoxal

Cette phase représente approximativement 1/5ème de notre temps de sommeil. Il s’agit de la période de rêves la plus intense. Le paradoxe s’opère entre notre corps qui montre des signes d’activation, le rythme cardiaque s’accélère, les yeux bougent davantage et l’activité cérébrale est intense alors même que les signes de relâchement du sommeil profond sont encore présents. Cette phase est contrôlée par le système limbique, le cœur des émotions.


Les manifestations du trouble du sommeil


Le trouble du sommeil ne se manifeste pas de la même façon pour tous.

Les difficultés principalement rencontrées sont de l’ordre :

  • des réveils nocturnes

  • des difficultés d’endormissement

  • des insomnies

  • des cauchemars, des rêves perturbants

  • des réveils précoces le matin

Lorsque l’on subit des désagréments la nuit, des effets s’en font sentir le jour. Bien souvent, des troubles s’associent et viennent renforcer les difficultés nocturnes : c’est le serpent qui se mord la queue !

  • Maux de tête / migraines

  • Troubles de la concentrations, de l’attention, de la mémoire

  • Nervosité, dépression, stress

  • Augmentation des douleurs musculaires/articulaires…


Les causes d’un sommeil de mauvaise qualité


En réflexologie, les causes sont recherchées même si elles ne sont parfois pas évidentes. Et celles-ci peuvent être variées, liées, enfouies, de natures diverses :

  • Les cause psychiques / émotionnelles : le stress, l’anxiété, la dépression représentent les causes les plus importantes constatées dans le trouble du sommeil. Les pensées ressassées, les chocs – décès, divorce, naissance, perte d’emploi, soucis divers...sont autant de barrage au sommeil.


  • Les causes physiques / hormonales : les reflux gastriques, le syndrome des jambes sans repos, l’apnée du sommeil, les douleurs musculosquelettiques, la fièvre, la (pré)ménopause, l’hyperthyroïdie…


  • Les causes physiologiques : l’hygiène alimentaire, la prise de médicaments, les dépendances diverses (drogues, alcool, café…)


  • Les causes environnementales : les horaires décalées, le sport en soirée, les écrans (beaucoup trop présents jusque tard le soir), le bruit, la luminosité non adaptée, la température de la chambre.

L’apport de la réflexologie pour soulager les troubles du sommeil


En cabinet, l’un des motifs principaux de consultation est le manque de sommeil de qualité. Ses conséquences sur la vie sont telles qu’il est difficilement acceptable de se passer de nuits reposantes et régénératrices.

Lors de séances en réflexologie plantaire, les causes de ce mauvais sommeil vont être recherchées, de façon à travailler ensuite les systèmes du corps en correspondance.

Souvent, l’objectif sera également de se passer progressivement des somnifères ou autres apports chimiques au profit d’une source naturelle de sommeil.



13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Après une séance de réflexologie plantaire

Après la séance : la crise d'élimination Si vos pieds sont déjà passés entre mes mains, vous en avez entendu parlé et peut-être même l'avez-vous expérimenté : la crise d'élimination. Alors qu'à l'issu

Comments


bottom of page